Fête 2000

Un festival en pleine évolution

En 2000, la grande fête des saltimbanques et des bouquinistes a bien failli être gâchée par la pluie et le vent, heureusement survenus quand l'après-midi était bien avancé. Les organisateurs n'allaient pas renouveler cette formule de stands en plein air, à la réussite trop incertaine avec les aléas du temps. Mieux abrité, un salon des collectionneurs se déroulait en même temps dans la salle omnisports des Capucins. Cet événement, sans précédent en marge d'un festival de mots croisés, ne serait pas davantage pérennisé, peut-être parce qu'il était trop éloigné d'un événement centré sur le mot. Il demandait aussi des ressources importantes en termes de budget et de temps de travail bénévole. L'association Is mots croisés comptait alors environ une trentaine de membres.

L'inauguration

En ville, une grille des commerçants et une animation musicale

Jean Rossat et ses mots croisés sur la fête

La grande fête de plein air

Le salon des collectionneurs

ISMOTSCROISES-LOGO